Champ électromagnétique de la liaison en courant continu

Il faut d’abord rappeler que l’interconnexion fonctionnera en courant continu. Le champ électromagnétique est donc très différent de celui des lignes à haute tension qui fonctionne en courant alternatif.

Qu’est-ce que le champ électromagnétique ?

On distingue le champ électrique, mesuré en volts/mètre, et le champ magnétique, mesuré en ampère/mètre (A/m) pour lequel on utilise plus communément l’induction magnétique, mesurée en microtesla (µT).

Champ électrique

Le champ électrique est arrêté par l’armure métallique qui entoure le câble. C’est le principe de la cage de Faraday.

Coupe type d’un câble

Champ magnétique

La liaison en courant continue génère un champ magnétique statique. Nous sommes exposés en permanence à des champs magnétiques, en premier lieu le champ magnétique terrestre qui varie entre 40 et 50 µT selon les lieux.

Les champs magnétiques décroissent rapidement quand on s’éloigne de leur source. Ainsi pour l’interconnexion, les modélisations indiquent un champ de 25 à 30 µT à 1 mètre de la ligne, puis de 2 à 3 µT à une distance de 5 mètres, pour tomber à moins de 1 µT à 10 mètres.

Lors de recherches poussées, l’ICNIRP (International Commission on Non-Ionizing Radiation Protection) n’a pas pu démontrer d’effets sur la santé pour des niveaux d’exposition inférieurs à 2 000 000 µT. La Commission Européenne, par l’intermédiaire du Comité scientifique des risques sanitaires émergents et nouveaux, a elle aussi conclu que des effets pouvaient se produire dans le cas de champs magnétiques dépassant les 2 000 000 µT.

Les rapports scientifiques, listés plus bas, s’intéressent donc surtout aux champs magnétiques de plus forte intensité.

En application du principe de précaution, l’ICNIRP a indiqué que les expositions à des niveaux d’au moins 200 000 µT devaient être limitées dans le temps pour les personnes travaillant dans un environnement spécifique. A titre indicateur, le câble d’une soudure à l’arc peut générer un champ de 5 000 µT.

Pour le grand public, l’ICNIRP a établi le seuil d’exposition continue à 40 000 µT, un taux plus de 1 000 fois supérieur au champ magnétique généré par l’interconnexion au droit des câbles. Le Conseil de l’Union Européenne a repris ces valeurs dans sa recommandation 1999/519/CE du 12 juillet 1999.

Le graphique de droite permet de mettre en perspective le niveau du champ magnétique de l’interconnexion par rapport à d’autres valeurs de référence.