Le contexte des interconnexions électriques en France

Le projet AQUIND est un projet d’ d’électricité de 2 000 MW entre l’Angleterre et la France. Face à une demande grandissante des besoins d’échanges entre pays, AQUIND pourra apporter à la France une plus grande sécurité d’approvisionnement et contribuer à la transition énergétique et à la réduction du prix de l’électricité pour les consommateurs.

La France bénéficie déjà d’interconnexions opérationnelles avec l’Angleterre (IFA 2000) et l’Espagne (Inelfe) par le biais de lignes souterraines en courant continu, ainsi qu’avec la Belgique, l’Allemagne, la Suisse, l’Italie par l’intermédiaire de lignes à haute tension en courant alternatif. Les institutions françaises et européennes souhaitent accroître le nombre d’interconnexions.

Comme les autres interconnexions françaises, AQUIND nous offrira la possibilité d’importer de l’électricité moins chère au profit des consommateurs et, lorsque nous sommes confrontés à des difficultés de production, les importations contribueront à maintenir notre réseau électrique en fonctionnement.

Les interconnexions aident la France dans sa transition énergétique en favorisant l’intégration des sources d’électricité d’origine renouvelable. Ainsi, AQUIND contribuera à réduire les émissions de CO2 d’environ 200 000 tonnes chaque année. Ces avantages ont été confirmés par les institutions de l’Union Européenne, qui ont attribué à AQUIND le statut de Projet d’Intérêt Commun.

Les vidéos ci-dessous, réalisées par la Commission de Régulation de l’Energie (CRE), expliquent les avantages des interconnexions et leurs principes de fonctionnement.

Les interconnexions: choix, sécurité, fluidité! Présentation de la Commission de Régulation de l'Energie (CRE) en vidéo:

Couplage des marchés au service de l'optimisation des interconnexions en Europe. Présentation de la Commission de Régulation de l'Energie (CRE) en vidéo: