• Foire Aux Questions

Quelle quantité d'électricité l’interconnexion AQUIND pourra-t-elle fournir ?

L’interconnexion AQUIND aura une capacité de 2 000 MW et transmettra jusqu’à 16 000 000 MWh (16 TWh) d’électricité chaque année entre les deux pays connectés, soit respectivement 5% et 3% de la consommation totale du Royaume Uni et de la France, c’est-à-dire la consommation de millions de ménages *.
* Le taux d’utilisation réel de l’Interconnexion dépendra des conditions du marché, des conditions imposées par les gestionnaires de réseau de transport nationaux ainsi que d’autres facteurs extérieurs.

Qui va financer l’interconnexion AQUIND ? Cela va-t-il coûter au contribuable français ?

AQUIND Limited n’est associé à aucun service public français ou européen. L’interconnexion AQUIND est actuellement développée sans subvention gouvernementale. Cela signifie qu’elle offrirait une valeur ajoutée aux consommateurs d’électricité en France sans que cela n’entraîne de coûts pour les contribuables

Pourquoi connecter la France et le Royaume Uni ?

La proximité de la France avec le Royaume-Uni en fait un lien logique pour une interconnexion. Les interconnexions existantes entre la France et le Royaume Uni ont fait leurs preuves.

En outre, le couloir entre le Royaume-Uni et l’Europe continentale est identifié par l’ENTSO-E (regroupement européen des gestionnaire nationaux de réseau) comme prioritaire dans le Plan Décennal de Développement du Réseau (Ten-Year Network Development Plan).

En quoi l’interconnexion AQUIND peut-elle affecter les prix de l'électricité ?

L’Interconnexion favorisera une plus grande concurrence sur le marché de l’énergie, ce qui pourrait contribuer à réduire les prix de l’énergie pour les consommateurs et les entreprises.

Comment sont pris en compte les enjeux environnementaux du projet ?

Des études de faisabilité approfondies ont été réalisées pour éclairer le développement des tracés de câbles terrestre et maritime, des sites des points d’atterrissage et des stations de conversion.

AQUIND réalisera une démarche d’une étude d’impact sur l’environnement (EIE) et soumettra une demande d’Autorisation Environnementale (AE) pour la totalité du projet – terrestre et maritime. Seront également nécessaires des demandes d’autorisation d’occupation du domaine public et de permis de construire.

Le but de l’EIE est d’identifier les potentiels impacts environnementaux significatifs découlant du projet afin de les éviter, les réduire ou les compenser. Les impacts cumulés, y compris les impacts transfrontaliers, seront décrits et évalués.

Comment sera gérée la phase de construction ?

La phase de construction des éléments terrestre (câblage et station de conversion) est susceptible de provoquer des impacts environnementaux négatifs pendant une courte période – la période de travaux. AQUIND travaille en étroite collaboration avec les autorités locales et les services de l’état pour établir un plan de gestion de la construction qui permettra d’atteindre les objectifs suivants:

  • Fournir un mécanisme pour s’assurer que les mesures visant à atténuer les impacts environnementaux potentiellement négatifs sont mises en œuvre ;
  • S’assurer que les normes de bonnes pratiques de construction sont adoptées tout au long de la construction ;
  • Fournir un cadre pour atténuer les impacts qui peuvent être imprévus ou non identifiés jusqu’à ce que la construction soit en cours ;
  • Fournir l’assurance aux tiers que leurs exigences en matière de performance environnementale seront respectées ;
  • Fournir un cadre pour la vérification de la conformité et l’inspection afin de permettre au maître d’œuvre de s’assurer que ses objectifs en matière de performance environnementale sont atteints ;
  • Le plan de gestion de la construction atténuera l’impact du trafic de construction, en particulier aux heures de pointe, et établira un schéma opérationel en terme d’horaires de travail afin de minimiser toute perturbation pour les riverains.

Il est également proposé que, pendant le processus de construction, seules de courtes sections de route soient affectées afin de minimiser les incidences sur la circulation.

En ce qui concerne l’aspect maritime, AQUIND travaille en étroite collaboration avec les parties prenantes locales et nationales, notamment le Comité Régional des Pêches, qui pourraient être affectés par les activités d’installation afin de les informer du moment où ses activités auront lieu et de gérer tout incidence sur leurs activités.

Comment AQUIND va-t-il intégrer les volontés du public sur ses propositions ?

AQUIND s’engage à collaborer avec les acteurs locaux regionaux et nationaux. Avant de soumettre ses demandes d’autorisations, AQUIND entreprendra un vaste programme de concertation avec les riverains, les entreprises, les acteurs economique et environnementaux, les élus et les représentant des services de l’état. La concertation préalable sous l’égide d’un garant est la première grande étape de ce processus d’implication du public.

AQUIND invitera les parties prenantes à donner leur avis via un certain nombre de canaux. Vous pouvez laisser un commentaire sur la page d’accueil de notre site.

AQUIND examinera les commentaires reçus et, dans la mesure du possible, envisagera des modifications à la conception du projet. À la suite de la concertation, AQUIND publiera un rapport de concertation détaillant tous les efforts entrepris, comment AQUIND a cherché à répondre aux commentaires reçus et comment cela a influencé la conception finale du projet.

Quelle est l’influence du « Brexit » sur le projet AQUIND ?

Le développement du projet AQUIND a débuté en 2014, avant le référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne.

Son impact sur le projet AQUIND a fait l’objet d’un examen par le maître  d’ouvrage. Les avantages que présentent un tel projet d’interconnexion électrique demeurent identiques, que le Royaume-Uni soit membre de l’UE ou non. Dès lors, AQUIND restera en capacité d’offrir des avantages significatifs à l’économie et aux consommateurs français et britanniques.

Le besoin pour une meilleure interconnexion électrique entre la France et le Royaume-Uni n’est pas lié à l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union Européenne. Cependant, AQUIND reste attentif aux négociations sur le sujet pour s’adapter à toutes les nouvelles exigences qui en découleraient.